Lexique japonais

Généralités :

Les termes généraux en japonais, utilisés dans le karaté, seront abordés dans cette section, quelques précisions :

Les romaji sont une façon officielle et internationale d’écrire le japonais en lettre romaine (roma-ji, lettres romaines), en générale quelques fautes de prononciation sont courantes :

  • Le son « R » n’existe pas de la même façon en japonais, ce qui s’en rapproche le plus en Français est le son « L », bien que certains argots, notamment celui des yakuzas, roules les R, la façon convenable de la prononcer reste « L ».
  • Il y a une grande différence entre chi (tchi) et shi (shi).
  • Le son e se prononce toujours « é », le son « u » se prononce toujours « ou »
  • Les écritures ei, ou correspondes respectivement à un « é » long, et un « o » long.
  • Dans la mesure du possible une prononciation approximative sera indiquée en plus des romajis

Pour conclure : Le but n’est pas de parler japonais, mais de maîtriser correctement les mots de notre art, afin de lui rendre le respect que l’on lui doit.

Voici les pages de l’Encyclopédie du Shotokai

Chili: http://www.shotokai.cl/ (en espagnol)
et http://www.shotokai.com/ (en anglais)

 Lexique

Mot japonais en romaji Prononciation approximative Traduction française
Age Agué Lever, remonter
Atemi atémi Frappe
Barai balaille Balayer
Chudan Tchoudanne Niveau moyen (abdomen)
Dan danne Niveau, degré, grade pour une ceinture noire
Dachi datchi Position
Dojo dojo Endroit où l’on apprend la voie, où se pratique le karaté
Empi (ou Hiji) èmpi Coude
Gedan guédan Niveau bas (jambes)
Geri/Keri guéli Attaque de la jambe (coup de pied)
Gyaku guiakou Contraire
Haito haille to Tranchant intérieur de la main (côté pouce)
Hajime hadjimé Commencez
Hara hala Ventre
Hiza hiza Genou
Jodan djodanne Niveau haut (visage)
Karate kalaté Main vide
Kensutso Geri kainesoutso guéli Coup de pied cassant (pratiqué au niveau des genoux)
Kime kimé Décisif, « décision ultime », force
Kyu kiyou Classe, grade avant le dan
Mae Geri maé guéli Coup de pied de face
Mawashi Geri maouachi guéli Coup de pied circulaire
Mokuso Mokousso Méditer, se concentrer…
Morote moloté A deux mains
Oi Tsuki oille tsouki Coup de poing en poursuite
Rei Salut
Ryu riyou Méthode, école, dragon
Sabaki sabaki Esquiver, tourner
Sensei saine sé Professeur-Maître
Shuto chouto Tranchant extérieur de la main
Sokuto sokouto Tranchant du pied
Soto soto Extérieur
Tatami tatami Tapis en paille de riz
Tsuki/zuki tsouki zouki Attaque directe (utilisé pour le poing)
Uchi outchi Intérieur
Ude oudé Avant-bras
Ura oula Opposé, arrière
Ushiro oushilo Derrière
Wado ouado Colombe
Yame yamé Arrêtez
Yoko yoko Côté

 Osu, oss, etc…

On entend souvent cette expression dans les clubs de karate, pourtant la signification n’est pas vraiment celle que l’on croit, le mieux étant de lire ce texte de Kenji Tokitsu (Créateur de l’académie d’arts martiaux Tokitsu-Ryu,ses ouvrages sur le Karaté sont des références incontournables.)

« Oss ! » est un mot qu’on entend souvent parmi les karatéka. On considère qu’il s’agit d’un mot de salut spécifique au budo. Il s’agit là d’un malentendu qui mérite une rectification. En japonais il se prononce « osu » ce qui est une abréviation de quelques mots commençant par « o » et se terminant par « su », par exemple « ohayôgozaimasu » qui signifie bon-matin selon une expression polie. En prononçant « os », vous enserrez entre le o et s , différentes nuances de la situation sans qu’elles soient exprimées, car votre interlocuteur est censé les deviner. Pour les japonais qui acceptent l’usage de ce mot, c’est accepter de communiquer à demi mot et le garant d’une certaine liaison affective. C’est pourquoi ce mot est utilisé dans les « milieux », des sportifs, des bandes, des voyous, mafias… Mais ce mot est considéré comme vulgaire, car l’abréviation d’une expression de politesse ne peut pas être polie, et ce mot laisse une impression de négligence et de paresse qui détourne la nuance de politesse. Dans un dojo classique de tir à l’arc ou de kenjutsu, si vous saluez en disant « oss ! », il n’est pas impossible que vous soyez refusé. Si vous êtes accepté, ce sera vraisemblablement en raison de votre statut d’étranger.

Il convient de comprendre que « oss » n’est ni un terme de budo, ni une expression correcte.

En dehors du budo, face à un japonais cultivé, si vous saluez par « oss ! », il sera surpris. S’il ne le manifeste pas, c’est par politesse ou parce qu’il considère que vous connaissez par hasard un mot de japonais vulgaire.

Pourquoi alors utilise-t-on si souvent ce salut en karaté ? L’histoire du karaté est récente et après la IIème guerre mondiale certains groupes du karatéka étaient proches du milieu des voyous. Parmi les disciplines du budo, le karaté a été pendant longtemps la plus mal considérée. Ceci est un fait que nous ne pouvons pas nier.
Notre devoir n’est-il pas de rectifier un malentendu et de tenter de hausser véritablement la qualité de la pratique du karaté ? Je pense donc qu’il n’y a aucune raison pour que les karatéka français, pas plus que japonais, continuent d’utiliser « oss ! », signe d’une marginalité peu honorable.

Document d’archive écrit en  novembre 1993
par  Kenji Tokitsu  – publié dans Les cahiers de l’académie AEKAEMEO n°1

Compter en japonais.

Tout d’abord, on ne compte pas des humains, de la même façon que des légumes en japonais, et plus généralement, la plupart des choses ont leurs propres numéros, néanmoins les nombres de bases suffisent à compter la plupart du temps les exercices de nos cours, voici un tableau de ces nombres basiques :

tableau1

La prononciation de 4 est le plus souvent yon, car SHI est aussi la prononciation du kanji signifiant mort.

Compter des êtres humains :

tableau2

Compter un âge :

tableau3

Compter par défaut
Lorsque le compteur spécifique à utiliser n’est pas connu ou certain, il vaut mieux utiliser le compteur par défaut : tsu.

tableau4

Avertissement : Même si vous ne commettez pas de réelle erreur en employant ce compteur à tout bout de champ, vous donnerez cependant l’impression de parler comme un enfant de trois ans (genre : donne moi gateau maman).

Mokuso

Le mokuso (mokouso) est un des rituels primordial du salut (rei) il permet à l’esprit de se « vider » et de se concentrer sur la respiration.

Mokuso peut-être traduit par :

Concentration, méditation.

L’on dit que le mokuso permet d’ouvrir une porte spirituelle lors du rei, il est important de ne jamais bacler le mokuso, c’est pour cela que sa durée peut varier selon la disposition des élèves, et, ou, du sensei.

 

Shotokai Nancy

Claude Cambier, professeur.
9 chemin Croix la Vanne
54460 Aingeray
Tel : 06 78 04 30 53

Nous trouver